>Roman< Des Nœuds d'acier-Sandrine Collette

Avril 2001. Dans la cave d’une ferme miteuse, un homme est enchaîné. Théo, quarante ans, a été capturé par deux vieillards qui veulent faire de lui leur esclave. Théo n’a pourtant rien d’une proie facile : athlétique et brutal, il sortait de prison quand ces deux vieux fous l’ont piégé au fond des bois. Les ennuis, il en a vu d’autres. Alors, il refuse de croire à ce cauchemar. Il a résisté à la prison, il se jure d’échapper à ses geôliers.

source: livraddict

*

J’étudie actuellement au lycée le thème de la Barbarie, et j’ai choisit de lire ce livre pour répondre au thème.

Et j’ai bien fait.

Parce que ce roman est d’une atrocité inimaginable.

J’ai été très surprise néanmoins car je m’attendais a énormément de violence physique sur Theo, il y en a eu,  certes,  mais l’auteure a choisis de s’étendre sur la souffrance psychologique de Théophile. Ce qui est incroyablement bien travaillé, j’ai ressentit énormément de choses durant cette lecture.


On s’accroche a l’histoire de Theo, je n’ai pas pu m’en détacher, même si la barbarie des vieux est sans égale.

La fin est très émouvante.

Je n’ai jamais été ennuyer dans ce roman, même dès le début.

Ce qui est très rare.


Je conseil très fortement Des Noeuds d’Acier, qui mélange avec perfection angoisse, psychologie et policier.

Et c’est très rare qu’un roman français réussisse a m’accrocher!


Info: j’ai notée quelques fautes de frappe dans le roman, ce qui n’est pas grave en soi, mais je tenais a le préciser.

*

19/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s