>Roman< Divergente-Veronica Roth

Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d’une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu’elle a caché à tout le monde parce qu’elle a été averti qu’il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l’aider à sauver ceux qu’elle aime. . . ou pourrait la détruire.

source:livraddict

*

Evidemment j’ai rapidement succombé a la tentation de commencer cette trilogie qui fait autant parlé d’elle. Mais en fait, j’avais surtout l’impression pendant ma lecture d’avoir affaire a un Hunger Games n°2. Vous allez me dire que c’est normal, comme c’est aussi une dystopie… mais désolé, il y a trop de chose qui m’ont chiffonné. Par exemple, l’héroïne Tris, vient d’une famille altruiste qui vit dans la pauvreté, ça ressemble un peu a un district douze non?

Bref, mis a part cela, pour en revenir a Tris justement, je l’ai trouvée beaucoup trop présente dans le roman au détriment d’autres personnages. C’est tout le temps elle qui fait ceci, elle qui trouve la bonne idée… c’est très agaçant.. En plus, certaine de ses réactions m’ont un peu choquée! Quand tu perd quelqu’un de cher a ton cœur, tu peux être triste tu sais, tu as le droit, c’est humain… mais non, c’est une femme forte voyez vous… mais qui rend Tris beaucoup moins réelle, elle est censée avoir 16 ans -_-

Je n’ai pas compris l’engouement autour de Quatre, c’est un personnage que je trouve très stéréotypé, beau, musclé, gentil, mystérieux…  parce que oui, dans cette dystopie, les beaux sont gentils et les moches sont mauvais.

Pour en venir au nombril de cette dystopie, l’univers, je le trouve très  »bancale ». Je m’explique:

L’idée de séparer les gens en différentes factions selon leurs personnalité aurait pu être bonne, mais l’auteure a selon moi très mal choisie ses factions. Comment peut-on choisir d’être, par exemple, entre érudit et sincère? Tu peux très bien être très intelligent et franc du collier! Pareille chez les audacieux, tu ne vas pas me dire qu’ils sont tous hypocrites, ils y en as qui disent bien ce qu’ils pensent. Bref, c’est un peu du n’importe quoi cette répartition, je pense qu’on serais tous divergents…

L’écriture de l’auteure ne m’a pas vraiment convaincue non plus, je me suis beaucoup ennuyée a beaucoup de moment où au contraire j’aurais du être transportée !

J’ai regardée le film après avoir lu le livre, et j’ai largement préférée le film d’ailleurs.

Malgré tout ça me gène de détester a ce point cette saga que tout le monde apprécie, du coup je pense lui donner une seconde chance en lisant le deuxième tome… un jour….  ( même si une copine m’a gentiment spoiler la fin )

*

11/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s