>Roman< Cinquante Nuances de Grey-EL JAMES

Romantique, libérateur et totalement addictif, ce roman vous obsédera, vous possédera et vous marquera à jamais.

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête.

Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.

Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…

source: livraddict

*

Comme pour beaucoup de gens je pense, 50 nuances est mon premier roman érotique, et je dois dire que je ne m’attendais pas a ça!

Au départ, (vous allez surement me prendre pour une godiche, je pensais qu’il s’agissait d’un roman POLICIER oui oui …. bah désolé mais les menottes c’est parlant pour une fan de polar ) Bref, après quelques recherches sur la blogo, je me suis rendue compte que ce n’était pas très policier…

Pour parler de Christian, c’est un personnage qui m’a beaucoup intriguée et qui est pour moi le plus aboutit du roman, et je vous le dit franchement, je vais continuer la série, mais juste parce que je veut savoir ce qu’il cache !

Anastasia, par contre, me sort pas les trous de nez.

Elle n’est vraiment pas très futée, et même si sont coté jeune fille discrète ne m’a pas dérangée (quoi que, pas si discrète que ça…) , j’ai du mal a me faire a l’idée que a 21 ans, elle ne sais jamais pris de cuite et est toujours vierge, alors que c’est une femme superbe (si ont crois ces proches, et ce qui semble vrai, sinon je doute de Christian aurais été attiré par elle) et qui est en collocation avec une fêtarde qui plus est

Ce qui ma énormément énervée, c’est que l’auteur insiste au début pour qu’on crois que Ana ne pleure jamais, sauf qu’elle chiale pendant les 3/4 du roman, pourquoi? -.-+

Coté écriture, c’est pas transcendant, mais agréable a lire ,évidement il faut pas s’attendre a du niveau Victor Hugo  Je lirais la suite, parce que mis a part Ana, le reste m’a bien  plu !

Coté scène de sexe, je ne peut pas vraiment comparée comme c’est mon premier roman de ce type, mais ça ne ma pas ennuyer je vous rassure.

*

13/20

Publicités