>Roman< Le Royaume-Emmanuel Carrère

Le Royaume raconte l’histoire des débuts de la chrétienté, vers la fin du Ier siècle après Jésus Christ. Il raconte comment deux hommes, essentiellement, Paul et Luc, ont transformé une petite secte juive refermée autour de son prédicateur crucifié sous l’empereur Tibère et qu’elle affirmait être le messie, en une religion qui en trois siècles a miné l’Empire romain puis conquis le monde et concerne aujourd’hui encore le quart de l’humanité.
Cette histoire, portée par Emmanuel Carrère, devient une fresque où se recrée le monde méditerranéen d’alors, agité de soubresauts…

*

J’ai rencontrée Carrère avec L’adversaire, un livre qui m’a bien plu, j’avais surtout bien accrochée a la plume de l’auteur ( chronique sur le blog )

Du coup quand je suis tombée sur ce livre a la librairie, un livre qui parle de christianisme ( tout ce qui touche aux religions me passionne ), j’ai même pas réfléchie et je l’ai achetée direct.

J’ai mis pas mal de temps a le lire, il y avait a quelques moment des lourdeurs, j’était parfois noyée dans les informations qu’il nous donne. Peut être trop d’informations.

J’ai trouvée ici que l’auteur avait fait plus un travail  » d’historien  », en racontant des fait, mais qu’il ne les analysais peut être pas assez, j’aurait aimée qu’il fasse un travail plus psychologique sur lui même.

Malgré ses petits défauts, j’ai globalement passée un très bon moment, j’ai appris beaucoup de choses, et il y a un coté très philosophique dans ce qu’il écrit qui m’a charmée.

*

17/20

Publicités

>Roman< L'adversaire-Emmanuel Carrère

Le 9 janvier 1993, Jean-Claude Romand a tué sa femme, ses enfants, ses parents, puis tenté, mais en vain, de se tuer lui-même. L’enquête a révélé qu’il n’était pas médecin comme il le prétendait et, chose plus difficile encore à croire, qu’il n’était rien d’autre. Il mentait depuis 18 ans, et ce mensonge ne recouvrait rien. Près d’être découvert, il a préféré supprimer ceux dont il ne pouvait supporter le regard. Il a été condamné à la réclusion perpétuelle à perpétuité.

*

Emmanuel Carrère est l’un des auteurs d’aujourd’hui que j’apprécie tout particulièrement. Je l’ai découvert avec ce roman, conseillé par ma fabuleuse professeur de français. J’adore tout ce qui touche au meurtres et aux tueurs ( non pas que j’admire ce qu’ils font, loin de la mdrrrr mais je suis passionnée de psychologie ) Du coup j’ai été vraiment passionnée par ce récit, Carrère a vraiment une plume que j’apprécie vraiment, il a le don de me tenir en laisse. Il raconte ce fait réel ( oui oui >.< )  avec un certain recul qui permet de comprendre les actions et les intentions de Romand.

Petit hic, passée environ 80% du roman, j’ai eu un peu de mal a le finir, je ne sais pas vraiment pourquoi, peut être que j’était pas hyper bien a ce moment la, je dois avouer que je ne sais plus trop moi même.

Bref, je vous le conseille ! ( en plus, il est pas très long héhé )

*

16/20