>Roman< La marque de la bête-Charlotte Bousquet

Moyen Age. La belle Bruna de Caracal pleure ses parents. Sa mère est morte en la mettant au monde, son père a sombré dans la folie. Un soir, le baron qui fut jadis un héros et terrassa le Moroch, tente d’abuser de sa propre fille. L’adolescente s’enfuit en portant la peau de la Bête, symbole d’une gloire passée, signe aujourd’hui de tristesse. Se sentant à la fois victime et coupable, Bruna s’enfonce dans la forêt, s’y perdant en tâchant de se retrouver. A la fois refuge et prison, la forêt confronte la Belle à la Bête. Attirée par la séduction noire du Moroch, Bruna renoncera-t-elle à son humanité ?

source: livraddict

*

Pffffffffffffff

Que dire la dessus? Je me le demande

Bon pour ce coup, j’ai vraiment fait ma grosse superficielle, j’ai craquée sur la couverture, c’est un bijoux. En plus, j’avais entendue dire par une booktubeuse que c’était une réécriture de Peau d’âne, un film que j’avais adoré quand j’était petite. Mais voila, a part ses petits détails, l’intérieur est juste… médiocre.

En fait, la réécriture de Peau d’âne se retrouve juste parce que Bruna, se retrouve avec une peau de bête sur la tête. Rien de plus.   Cette Bruna, m’a tellement agacée! Le cliché type de la princesse cucu !

Les premières scènes du livre m’ont choqué ( celle ou son père abuse d’elle) , je ne m’attendais pas a ce que se soit raconté aussi crûment! j’avais l’impression de lire du George Martin limite. Bruna va tout le temps se plaindre, se demandant si tout est de sa faute, comme si c’était sa faute si son père la viole! Mais n’importe quoi ! Du coup madame s’en va dans la forêt…

Beaucoup de clichés dont celui du fameux  » je tombe amoureuse au premier regard  ». L’espèce d’univers crée par l’auteur est creux et sans grand intérêt

Bref, très décevant.

*

8/20