>Roman< Gargantua-Rabelais

Le géant Gargantua naît par l’oreille gauche de sa mère après onze mois de gestation… On le voit, dans Gargantua, il ne faut rien prendre au sérieux, ni les aventures du géant débonnaire, ni les rencontres qu’il fait, occasion d’une réjouissante galerie de portraits : Grandgousier et Gargamelle, ses parents, grands amateurs de tripes ; Thubal Holoferne, son premier précepteur, qui lui apprend à réciter l’alphabet à l’envers ; maître Janotus de Bragmardo, doyen de la très sérieuse Faculté, délirant en latin, ou encore Frère Jean, plus prompt à se battre qu’à suivre la messe.

source: livraddict

*

Il s’agit encore, d’une lecture pour le bac, et j’était assez enthousiaste comme L’île des oubliée et Lambeaux ont été de très bonnes surprises.

Mais malgré mes efforts, je n’ai pas pu apprécier ce roman….

Il a été une véritable torture pour moi.

Le style de Rabelais est très vulgaire et l’histoire est loufoque.

Rabelais se justifie tout le temps, ça ma énormément agacée, tu écrit un roman, tu fais ce que tu veut mon gars, ton personnage naît par l’oreille de sa mère, et alors? Tu fait ce que tu veut!

A partir de 40% environ, j’ai décrochée complet et je n’ai pus rien compris

Par ailleurs, aucun suspense, ah non, parce que les titres des chapitres spoil tout ce que va se passer par la suite ! Du genre: chapitre 155 (je dis n’importe quoi, hein)  , Comment Bidule tue Machin et se fait tuer ensuite.

Voila, aucune utilité, autan lire que les titres des chapitres ça reviendrais au même

Mais heureusement que la prof va étudier le roman en classe, parce que sinon, j’aurais été dans le caca, vous voyer?

 Bref, une lecture décevante.
*
8/20