>Roman< Shining-Stephen King

Situé dans les montagnes Rocheuses, l’Overlook Palace passe pour être l’un des plus beaux lieux du monde. Confort, luxe, volupté… L’hiver, l’hôtel est fermé. Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l’habite un gardien. Celui qui a été engagé cet hiver-là s’appelle Jack Torrance : c’est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d’échapper au désespoir. Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant, Danny. Danny qui possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l’on croit disparus. Ce qu’il sent, lui, dans les cent dix chambres vides de l’Overlook Palace, c’est la présence du démon. Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée ? ces bruits de fête qui dérivent dans les couloirs ? cette vie si étrange qui anime l’hôtel ?

*

Vous avez mon avis a chaud comme j’ai terminée ce livre il y a deux heures a peine…

Je l’ai adoré, flippant, addictif

L’écriture de Stephen King est tellement fluide et facile a lire et pourtant tellement poignante! Même si je n’ai pas encore tout lu de lui je pense que ça doit être l’un des livres de lui qui fait le plus flipper.

A ne pas lire la nuit

Pas comme moi quoi mdrrrrrr

J’ai beaucoup frissonner, notamment a la fameuse scène de la salle de bain, celle des buis et celle de l’ascenseur… Je n’en dirais pas plus haha :3

Dès le début j’ai direct accrochée aux personnages complexes et difficile a cerner. J’ai adorée Jack qui a une certaine prestance dans sont espèce de  » folie  ». Sa femme, Wendy, je l’aime moins, peut-être trop quiche lorraine.

Danny est tellement mignon et je le respecte tellement, a 5 ans il a plus de courage que moi mdrrrrr J’ai hâte de lire Doctor Sleep du coup

Pour les amateurs de frissons, c’est vraiment un régal que je conseille

Par contre, la fin ma vraiment déçue. King m’avais habituée a beaucoup mieux ( notamment la fin de Simetierre que j’ai adorée )  On tremble pendant tout le roman, avec se mal qui ne fait qu’empirer, et la fin nous laisse sur un espèce d’happy end vraiment décevant ( j’espère que ce n’est pas trop spoilant, sinon dites le moi que je l’enlève si ça peux nuire a la lecture, mais sachez que ce n’est pas si happy end que ça… vous comprendrez en le lisant, allez-y ! )

Je le conseille quand même, car il en vaut le détour ! Un classique du genre qu’il fallait que je lise

Je ne sais pas si je regarderais le film, mais comme je suis une fan de Jack Nicholson, j’ai pas trop le choix je crois héhé

*

18/20

Publicités

>Roman< La Ligne Verte – Stephen KING

Paul Edgecombe, ancien gardien-chef d’un pénitencier dans les années 30, entreprend d’écrire ses mémoires. Il revient sur l’affaire John Caffey – ce grand Noir au regard absent, comdamné à mort pour le viol et le meurtre de deux fillettes – qui défraya la chronique en 1932.

La ligne verte est le reflet d’un univers étouffant et brutal, où la défiance est la règle. Personne ne sort indemne de ce bâtiment coupé du monde, où cohabitent une étrange souris apprivoisé par un Cajun pyromane, le sadique Percy Wetmore avec sa matraque et Caffey, prisonnier sans problème. Assez rapidement convaincu de l’innocence de cet homme doté de pouvoirs surnaturels, Paul fera tout pour le sauver de la chaise électrique.

*

Rien de tel qu’un bon King pour se remettre dans la lecture! 

Celui-là a bien fait son job! 


J’ai été quasiment satisfaite, on s’attache aux personnages, qu’ils soient gentils, ou moins gentils (j’ai beaucoup aimée Percy, même s’il était un gros connard, je me suis attachée a lui, c’est bizarre non? )

J’ai aussi beaucoup aimée Delacroix, en plus, il est français! Et il était tellement mignon avec Mister Jingles! (la souris), oui, Delacroix c’est un détenu qui a brûlé une vingtaines de personnes (d’après mes souvenirs) et malgré tout, King arrive a nous faire aimer ce simplet ! (parce qu’il est pas très futé, comme Caffey d’ailleurs)  Si vous avez lu le livre, je vous avoue que j’ai donc pleurée…. (je spoil pas hein, même si c’est évident dès le début du livre)


Mais le pire, c’était a la fin…. j’ai tellement pleurée! Ca change tellement des King ou on a peur, celui là, sincèrement, ne fait pas flipper du tout, mais est remplis d’émotions!

King arrive a rendre plausibles des événements insensées, c’était vraiment wahou! 

J’était pour la peine de mort a l’origine, mais maintenant, je ne le suis plus du tout. Vraiment!


Hum…. j’ai par contre moins appréciée les moments ou on suit Paul dans sa vie actuelle , en maison de retraite (parce que il écrit ce qu’il a vécu, vous voyez? ) j’ai trouvée cela vraiment ennuyant surtout que ces passages m’étaient un suspens de fou, j’avais juste envie de savoir la suite ! 


Mais sinon, j’ai vraiment, mais alors vraiment, rien a redire! 

*

17/20

>Roman< Simetierre-Stephen King

Louis Creed, son épouse Rachel, sa fille Ellie et son fils Gage ont quitté Chicago pour emménager à Ludlow. Ils s’installent dans une belle maison que Louis vient d’acheter. Louis, médecin, vient de trouver un travail à l’université voisine. Il fait la connaissance de Judson (Jud) Crandall, son voisin octogénaire qui deviendra son meilleur ami. Au cours d’une promenade, Jud fait découvrir à la famille Creed le « Simetierre », un cimetière d’animaux où des générations d’enfants ont enterré leur animal de compagnie. 

Malgré tout, Louis ne peut s’empêcher d’avoir un mauvais pressentiment, notamment suite à la mort accidentelle d’un étudiant, lors de son tout premier jour de travail. La mort accidentelle de l’étudiant plonge Louis dans un malaise d’autant plus important que la nuit venue, cet étudiant lui apparaît en rêve et le conduit jusqu’au cimetière des animaux où il lui adresse une sorte de mise en garde. Sans parvenir à savoir s’il a rêvé ou pas, la vie reprend son cours jusqu’à ce que le chat de la famille, Church, ne meure accidentellement alors que l’épouse et les enfants de Louis sont en vacances. Jud Crandall emmène Louis au-delà du cimetière des animaux, dans un territoire indien qui semble abriter un pouvoir bien étrange, où il demande à Louis d’enterrer le cadavre du chat, qu’il avait emporté, dans une vraie sépulture…

source : Wikipedia

*

Depuis la lecture il y a déjà quelque année du Silence des agneaux, je suis accro aux romans glauque et qui sont susceptible de me faire peur.

 J’attaque donc mon premier Stephen King (qui ne sera pas le dernier) et il a été terminé en une semaine a peine ( du dimanche au vendredi) 

Et pour ainsi dire , Simetierre est glauque a souhait et ma foutue les chocottes pendant presque les 3 quarts du livre.

Je dis les 3 quarts parce que pour moi le début  est quand même assez long , je me suis même ennuyer a certains moments , mais arrivé a la moitié de la première partie ( a environ 30% ) les événement s’enchaîne et la lecture de ce livre était devenue addictive.

L’Histoire est composée de 3 parties (la première nommée  »simetierre » est beaucoup plus longue que les deux autres) et chaque parties marque un événement marquant dans la vie de Louis (je ne dirais pas de quoi il s’agit car sa serais du spoil de haut vol ! :3 )

La deuxième partie  »le cimetière des Micmacs »est de loin ma préféré parce que elle ma fait énormément pleurer (dès la première phrase! ) et on jongle entre le rêve et la réalité sans savoir nous même distinguer les deux avant que le personnage s’en rende compte de lui même.

Dans la troisième partie  »le Gwand, le Tewwible Oz » tout s’enchaîne très vite, le personnage principal tombe dans une folie qui ne m’a donnée qu’une seule envie : savoir la fin.

Un Épilogue d’une page marque la fin de ce roman, et elle m’a laissée perplexe, comme si le livre n’était pas fini finalement.

J’ai eu une impression de vide, comme si un deuxième tome allais sortir un jour, mais je suppose que c’est ça , le talent de l’auteur, le roman vous laisse perplexe et j’y ai réfléchis toute la nuit !

Pour conclure, un roman passionnant qui me donne envie de me plonger dans d’autre univers de Stephen King, 

une histoire qui traite avec perfection la mort et celle d’un être cher notamment. 

 *

19.5/20